Le passage par les bancs de l’école est une expérience commune à tous. Pourtant, quand arrive les premiers choix d’orientation, réaliser un apprentissage est encore vu comme une « voie de garage » alors qu’être apprenti apporte beaucoup d’avantages. Et si nous changions notre regard sur cette possibilité d’étude accessible pour obtenir un CAP ou un bac + 5 ?

 

Apprentissage : mais c’est quoi au juste ?

L’apprentissage est le fait de suivre une formation à la fois dans une école (appelée Centre de Formation des Apprentis ou CFA) et dans une entreprise. L’image que tout le monde a c’est le jeune apprenti maçon ou la jeune apprentie coiffeuse qui est une semaine chez le « patron » et une semaine au « CFA ». Ces jeunes ont ainsi un pied dans le monde professionnel et un pied à l’école pour obtenir un diplôme. Longtemps décrié, mal vu, l’apprentissage connaît un nouvel essor et se développe dans de nombreuses filières.

Il faut savoir que l’apprentissage est très encadré. Le salaire versé à l’apprenti est fonction du niveau d’étude et de l’âge de l’apprenant. Pour en savoir plus, je vous laisse aller consulter le site du gouvernement. Entre les horaires de travail et de repos, les jours dédiés aux révisions pour les examens, les congés payés et le niveau de rémunération, être apprenti n’est pas être corvéable à merci ou limité à service les café. Être apprenti est une réelle opportunité de découvrir le monde professionnel tout en ayant un environnement fait de bienveillance.

Saviez-vous que vous pouvez obtenir un diplôme d’ingénieur avec ce type de formation ? C’est ce que j’ai pu faire pour ma part : ingénieur en agriculture par la voie de l’apprentissage. Du CAP, Bac pro, BTS, Licence, Master tout est possible. Vous cherchez un domaine en particulier ? Que ce soit en agriculture, en marketing ou même dans le nucléaire, quasiment toutes les filières proposent des cursus en apprentissage. Le bon plan pour apprendre sans rester h24 sur une chaise en cours  tout en étant dans la vraie vie.

 

Les bénéfices de l’alternance

Comme je vous l’ai dit plus haut, un apprenti est rémunéré pour obtenir un diplôme. Oui,  j’obtiens un salaire,  j’apprends un métier,  j’acquiers de l’expérience. Et en plus, je reçois de l’argent pour à la fin avoir un diplôme. L’apprentissage représente une alternative intéressante pour poursuivre des études même si nos parents n’ont pas trop les moyens. Faire des études coûte de l’argent. Entre le loyer, les charges (nourriture, frais d’inscription), la voiture, les sorties… Quand vous touchez votre propre argent, c’est déjà plus facile.

Surtout quand vous cumulez les avantages du statut étudiant (tarif réduit) et ceux du salarié (accès au CSE, chèque-vacances, intéressement…). Sans comptez que vous ne déclarez vos revenus qu’au-dessus de 17 000 € et donc souvent, pas d’impôt ! Quand je vous dis que c’est un sacré bon plan. Sans compter qu’en tant qu’apprenti, vous êtes avantagés quand vous arrivez sur le marché du travail. En effet, à diplôme égal, un apprenti a plus d’expérience en entreprise qu’un diplômé qui a effectué un stage.

Cependant, face à tous ses avantages, il existe aussi des inconvénients. Adieu les vacances scolaires, moins de soirées étudiantes si l’entreprise n’est pas dans la même zone que l’école, moins d’expérience avec les camarades. Il y a aussi la pression de la réussite : le diplôme est conditionné par la réussite aux examens ET au déroulement complet de l’apprentissage. Être apprenti demande aussi beaucoup de flexibilité, de s’adapté et de passer rapidement des études aux projets d’entreprises. Les exigences sont importantes. Notre patron compte sur nous au même titre que ses employés. Notre école compte sur nous au même titre que ses étudiants. nous devenons Cheffe d’entreprise de notre vie.

 

Alors, comment réussir son apprentissage ?

Pour réussir son apprentissage il faut tout d’abord trouver LA bonne entreprise. Cette entreprise doit répondre à vos critères. Ces critères peuvent être les missions proposées, les déplacements, le salaire, l’emplacement géographique. Pour ma part, c’était la thématique (productions végétale) et emplacement géographique (à 1h de chez moi maximum). J’ai eu la chance d’être dans une multinationale et j’ai pu aller aux quatre coins de la France. J’ai travaillé avec une équipe hyper sympathique et mon sujet touchait l’environnement. Quelle belle expérience !

Ensuite, il faut s’organiser ! La clef pour réussir est de bien suivre ses cours et ses projets d’entreprise. J’avais un rythme d’un mois en cours, un mois en entreprise. Un mois d’absence c’est beaucoup : n’hésitez pas à vous faire des listes de choses à faire à votre retour pour vous aider à vous remémorer. Caler vos vacances en avance, prévenir la boîte et l’école en cas d’absence, et tenir votre maître d’apprentissage au courant de vos notes. Vos responsabilités sont décuplées mais c’est un réel apprentissage de votre future vie d’adulte responsable !

Enfin, pour réussir il faut s’impliquer ! Un apprentissage réussit est un apprentissage dont on a tiré profit ! Créer son réseau, montrer ses compétences, acquérir des connaissances sont quelques exemples d’actions à répéter. Le diplôme c’est une chose, votre expérience est bien plus intéressante par la suite ! Avoir été apprenti, c’est prouver votre persévérance, votre implication et votre adaptabilité, des soft skills appréciés de vos futures employeurs. Alors avant de vous lancer dans une formation, renseignez-vous si elle est disponible en alternance. Car l’apprentissage reste LE bon plan.

 

En résumé : Apprentissage = diplôme + salaire + expérience